Maison de retraire ou maintien à domicile : quel choix pour les seniors ?

La perte d’autonomie d’un parent est une étape compliquée, nécessitant la prise d’une décision souvent difficile pour les proches : son maintien à domicile ou son placement en maison de retraite. Pour faire le bon choix, il est indispensable de comparer les avantages de chacune de ces solutions, et d’opter pour la plus adaptée à sa situation, personnelle comme financière. Explications.

Maintien à domicile : une solution confortable et rassurante

 

Le terme « maintien à domicile » regroupe l’ensemble des options pouvant être mises en place pour qu’une personne âgée en perte d’autonomie puisse continuer à vivre chez elle en toute quiétude. Confortable et rassurante, cette solution permet aux seniors les plus entourés de garder leurs repères et leurs habitudes, sans avoir à subir de changements brutaux pouvant nuire à leur santé.

Pour être réalisable, le maintien à domicile nécessite la mise en place :

  • de systèmes de prévention pour minimiser les chutes et accidents domestiques : barres de sécurité, salle de bain sécurisée, cuisine adaptée, etc. ;
  • de services à la personne : aide-ménagère, aide à domicile, soins infirmiers, etc.

Il est également possible d’opter pour un maintien à domicile sécurisé par téléassistance. Une présence discrète et rassurante, idéale pour les personnes âgées désirant préserver leur intimité.

 

Ces différentes installations, indispensables au bien-être du senior, ont néanmoins un coût. Mais il existe de nombreuses aides financières et sociales pour couvrir les frais, à commencer par l’APA, l’Allocation Personnalisée d’Autonomie.

 

Maison de retraite et EHPAD : une alternative pour les moins autonomes

 

Le placement en maison de retraite ou en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) peut s’avérer indispensable dans certains cas. En effet, lorsqu’un senior nécessite une prise en charge totale au quotidien, ou lorsqu’il vit loin de ses proches, cette solution lui offre de nombreux avantages :

 

  • un suivi médical de qualité ;
  • une présence médicale sécurisante en continu ;
  • un cadre agréable, dans un environnement adapté ;
  • une vie sociale épanouie ;
  • des activités variées, etc.

Pour être optimal, le placement en maison de retraite ne doit pas être ressenti comme une contrainte. En effet, il doit impérativement être étudié en amont avec la personne âgée, puis validé par ses soins. De plus, l’établissement doit être convenablement sélectionné, en priorisant la proximité avec la famille et la qualité des soins dispensés.

Maintien à domicile ou maison de retraite : les points essentiels à prendre en compte

 

Il existe de nombreux facteurs à prendre en compte afin de choisir la meilleure solution pour un proche en perte d’autonomie. Néanmoins, les éléments essentiels sont les suivants :

 

  • le degré d’autonomie : il doit être suffisant pour permettre un maintien à domicile aussi sécurisé et surveillé qu’en maison de retraite. Dans le cas contraire, un placement sera obligatoire ;
  • l’adaptation du domicile : des installations spécifiques sont à prévoir pour garantir un logement optimal pour un proche en perte d’autonomie. Elles ont néanmoins un coût qui n’est pas toujours couvert en totalité par les aides sociales et financières. C’est donc un critère essentiel à prendre en compte ;
  • les aides à domicile : ces services sont obligatoires pour assurer le bien-être de la personne en perte d’autonomie. Néanmoins, ils sont eux aussi payants et peuvent parfois dépasser les aides versées.
  • l’environnement familial : la famille proche et l’entourage du senior doivent être capables de lui rendre visite régulièrement, afin de s’assurer de son bien-être physique et moral. En cas d’éloignement géographique trop important, il conviendra d’opter pour une maison de retraite à proximité, pour éviter un sentiment de solitude souvent pesant.

Maison de retraite ou maintien à domicile, il n’existe pas de véritable « bon » choix. En effet, la meilleure solution sera celle qui répondra le mieux à l’état de santé de la personne âgée, à son degré d’autonomie, à son environnement familial ainsi qu’à ses ressources financières et celles de ses proches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *