Pourquoi la toiture est-elle un gouffre énergétique ?

La toiture d’une maison est une source de déperdition thermique étant donné qu’elle est l’intermédiaire de l’intérieur de la maison et de l’extérieur. La toiture est la plus visée dans la mesure où, dans la majorité des cas, les murs sont construits dans des matériaux en isolant thermique. C’est la raison pour laquelle, que ce soit lors de la construction d’une nouvelle maison ou lors de la rénovation d’une ancienne, il est recommandé d’isoler la toiture de toute fuite de la chaleur pour éviter la perte de l’énergie, qui est coûteuse et en même temps préserver son environnement.

La diminution des factures de l’énergie

 

Le chauffage effectué à l’intérieur d’une maison consomme de l’énergie qui doit être payée. Chaque année, les français dépensent environ 1600 euros de leur budget pour le chauffage de leurs maisons et cela est plus accentué pendant la période d’hiver. Il existe de nombreux ménages qui ne songent pas à l’isolation toiture et se retrouvent en fin de compte avec une facture d’énergie très élevée par le simple fait que la grande partie de la chaleur produite pour se chauffer a fini par aller à l’extérieur.

Autant que de l’énergie thermique s’enfuit vers l’extérieur, autant que ces ménages augmentent leur production d’énergie thermique pour combler cette fuite et se réchauffer suffisamment ce qui revient à une consommation beaucoup plus élevée que d’ordinaire.

Le coût de la rénovation thermique

 

Cette déperdition thermique d’une grande importance est la source d’une consommation exagérée de l’énergie et engendre l’augmentation des dépenses des ménages, seulement pour les factures liées au chauffage. Il est vrai que l’isolation toiture d’une maison demande 1500 euros d’investissement, mais les conséquences bénéfiques au niveau de la déperdition thermique est beaucoup plus importante. Une étude soutenue a montré que l’isolation toiture bien faite arrive à diminuer les dépenses en énergie de plus d’un tiers, soit un manque à gagner annuel de plusieurs centaines d’euros.

Il est donc possible qu’à court terme les travaux liés à la rénovation thermique auront atteint un certain niveau de satisfaction et ainsi éviter pour de bon le gaspillage de l’énergie. Cette politique de rentabilisation de l’énergie peut avoir des effets immédiats pour des logements éligibles, étant donné que l’Etat français octroie des aides financières et des subventions, qui couvrent tous les travaux de rénovation thermiques des logements.

Gouffre énergétique mais aussi gouffre écologique

 

Quand l’Etat arrive à songer aux aides financières, c’est qu’il est conscient de l’impact de cette situation sur l’intérêt général. L’impact des toitures non isolées va au-delà de l’individu ou du ménage, quand les déperditions de chaleur deviennent aussi un gouffre écologique au niveau national.

Les déperditions thermiques créent des besoins énergétiques d’une grande ampleur auxquels les acteurs du secteur de production de l’énergie ont de la peine à répondre. Spécialement durant les périodes les plus froides que sont les hivers, les fournisseurs essayent de produire le plus grand maximum d’énergie et cette opération a, en amont, un impact important sur l’environnement.

La déperdition thermique et les gaz à effet de serre

 

En France, la plus grande partie des chauffages se fait par l’énergie électrique, au fioul ou au gaz qui sont les trois sources d’énergie électrique qui génèrent, lors de leur utilisation ou de leur consommation, d’énormes émissions de gaz à effet de serre, qui est néfaste pour l’environnement, non seulement national, mais aussi mondial.

Conformément à la « Loi de Transition Énergétique pour une Croissance verte », l’Etat français s’est donné pour mission d’investir et d’inciter les entreprises et les particuliers en général, les producteurs de l’énergie en particulier, à faire tout leur possible pour réduire les déperditions de chaleurs et leurs consommation en énergie par des travaux d’isolation thermique et de rénovation.

C’est ainsi que d’ici l’an 2020, l’Etat français préconise de réduire ses besoins énergétiques et sa production de gaz à effet de serre de 20%.

La lutte contre les fuites thermiques

 

Dans une maison, toute mesure allant dans le sens de l’augmentation de l’isolation thermique constitue un bénéfice. 10% de l’énergie thermique en provenance des appareils de chauffage s’envole en passant par les planchers, 20% de cette chaleur s’envole par les murs et les fenêtres, alors que 35% fuitent en passant par les combles, qui sont sans aucun doute les grands responsables de la déperdition thermique.

Le rôle important des professionnels

 

Il est vrai que les bricoleurs essaient de faire des travaux d’isolation par eux-mêmes étant donnés qu’ils ne sont pas éligibles aux subventions et aides de l’Etat, mais l’aide des professionnels reste toujours incontournable. Ce sont les professionnels, qui connaissent le mode d’isolation adapté aussi bien pour chaque comble que pour l’ensemble de toute la maison. Ils savent comment sélectionner les matériaux d’isolation spécifiques pour chaque cas, parmi la laine de verre, la mousse phénolique ou le polystyrène, sans oublier leur forme en rouleaux, en granulés ou en panneaux rigides.

Ces spécialistes choisissent également la bonne protection des matériaux isolants contre le pare-vapeur, l’humidité constituée de feuilles métalliques, de papiers kraft, qui ont pour rôle de faire garder la capacité d’isolation aux matériaux utilisés car, une fois atteints par l’humidité, leur durée de vie et leur efficacité sont réduites.

Conclusion

 

L’isolation toiture est d’une grande importance pour éviter la déperdition de chauffages, les dépenses supplémentaires pour les ménages et la protection de l’environnement. Les déperditions de chaleurs ne constituent pas une fatalité d’où il est facile de les combattre. Néanmoins, étant donné leur importance, il est plus urgent de faire appel à une isolation thermique adéquate et posée avec professionnalisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *