Isolation des combles : réduction de l’émission de gaz à effet de serre

Plusieurs phénomènes se passent sur notre planète. Actuellement, l’émission de gaz à effet de serre vers l’atmosphère constitue une contrainte pour celle-ci. Cela est dû essentiellement par les grandes activités humaines, c’est-à-dire les industries, les moyens de transport, les feux de brousse et la déforestation. Néanmoins, des solutions assez progressives ont déjà été adoptées pour réduire et régler cette problématique. Une des solutions est l’isolation des combles, un système parfait pour économiser les énergies, mais surtout d’affaiblissement de l’émission des gaz à effet de serre.

Un peu de notions sur les gaz à effet de serre

 

Une partie du rayonnement émis par le soleil est instantanément réfléchie, c’est-à-dire destituée directement vers l’espace. L’air et les nuages blancs contribuent à cet effet. Les rayons qui n’ont pas été renvoyés (environ 70 %) vont ensuite être absorbés par la terre (environ 50 %) et l’atmosphère (environ 20 %). L’absorption terrestre prend en charge le réchauffement de la surface du sol. Une fois le sol réchauffé, une grande quantité de cette chaleur est transférée vers l’atmosphère. Et c’est là que les gaz à effet de serre, qui sont des éléments gazeux de ladite atmosphère, contribuent à ingurgiter ces rayonnements pour la réchauffer. Autrement dit, les gaz à effet de serre absorbent les infrarouges émis par la surface terrestre. Mais la chaleur obtenue par l’atmosphère s’éparpille dans toutes les directions et une importante quantité se diffuse vers la surface terrestre pour compléter une température ambiante et aisée. Ces gaz captent la chaleur envoyée par la terre et renvoient une grande partie à celle-ci. Sans les gaz à effet de serre, alors, la terre aurait une température gelée. Les suivantes sont les principaux gaz à effet de serre : le dioxyde de carbone (CO2), l’ozone (O3), le méthane (CH4), l’oxyde nitreux (N2O). Le fait est que plus les gaz à effet de serre sont abondants dans l’atmosphère, plus le réchauffement planétaire sera accentué. De nos jours, les activités humaines favorisent cette abondance de gaz à effet de serre puisque la plupart des industries et des bâtiments mettent essentiellement en circulation dans l’atmosphère une grande quantité de dioxyde de carbone. Ce qui conduit à une déstabilisation importante de la température terrestre engendrant un bouleversement dans la vie quotidienne des êtres vivants.

L’arbre, le parfait allié pour réduire l’émission de gaz à effet de serre

 

En effet, l’arbre est un grand partenaire pour protéger notre environnement, mais particulièrement de lutter contre l’excédent de gaz à effet de serre et des réchauffements climatiques. Les principaux objectifs étant donc de réduire la quantité de dioxyde de carbone dans l’air et ensuite limiter l’effet de serre. L’arbre répond à cette problématique. Il est à noter que lors de sa croissance et de son vivant, il capture le maximum de dioxyde de carbone dans l’air. Et même après son abattage, il conserve en lui cette vertu. Sa conversion en produits de bâtiments ou d’aménagements requiert moins d’énergie par rapport aux autres matériaux. Et qui dit moins d’énergies dit moins d’émission de C02. Sachez que le bois en termes d’isolant thermique présente une efficacité incroyable par rapport aux autres matériaux comme les bétons et les parpaings grâce à sa résistance thermique. Pour ceux qui habitent dans les maisons en bois, une commodité thermique satisfaisante vient leur faire plaisir en dehors de l’économie d’énergie. Une isolation des combles est donc recommandée pour vivre en parfaite harmonie avec la température.

Pourquoi se servir des combles comme isolant ?

 

Optez pour l’isolation des combles afin de diminuer la mise en circulation excessive de gaz à effet de serre, notamment le dioxyde de carbone. Tout d’abord, le comble est une espace établie sous le toit, constituée de la charpente et de la couverture. Il est essentiellement constitué d’un assemblage de bois. Comme nous l’avons vu, le bois est la solution pour réduire les énergies contenant les C02. En ce qui concerne l’isolation des combles proprement dite, le vide dans l’espace et les performances des bois dans le comble apporte un apaisement thermique. Les chauffages et les diverses climatisations à l’intérieur des bâtiments doivent être, en quelque sorte, neutralisés pour obtenir la température parfaite et réduire l’énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *