Est-il possible de faire des économies grâce à l’isolation ?

L’isolation thermique d’un logement a pour objectif de réduire significativement les déperditions d’énergie qui peuvent conduire à des dépenses de chauffage excessives. En effet, dans de vieilles habitations, on constate une perte de chaleur non négligeable qui peut s’opérer au niveau des fenêtres, des combles, des portes ou des différents ponts thermiques qui constituent le logement. Aujourd’hui, il existe de nombreux moyens simples pour éviter ces pertes et réduire ainsi sa consommation de chauffage, voire de climatisation, et faire de substantielles économies.

Quelles sont les sources de perte d’énergie ?

 

Il faut savoir que dans un bâtiment non isolé, 75% des pertes se font par les parois (toiture, portes et fenêtres, murs et sols), 20% par les aérations servant au renouvellement de l’air et 5% par les ponts thermiques et les liaisons structurelles.

Mais ne pensez pas que l’isolation d’un logement passe par le rebouchage de tous les trous qui parsèment votre maison. Sans système d’aération, votre intérieur se transformera vite en une serre de culture pour champignons, irrespirable et humide ! En revanche, s’équiper d’un système de ventilation performant est une première étape importante dans la démarche.

 

Pour une isolation optimum cependant, mieux vaut commencer par les combles et les murs qui regroupent à eux seuls près de la moitié des déperditions. L’isolation des combles est extrêmement rentable car elle limite de beaucoup les pertes de chaleur. De la même manière, si votre logement n’est encore équipé que de simples vitrages, pensez à passer au double vitrage pour un meilleur confort à la fois thermique et acoustique.

 

Quand tous ces points auront été abordés, alors sera-t-il temps de s’intéresser aux ponts thermiques, ces zones localisées qui présentent une variation de résistance thermique. Il s’agit de points de la construction où la barrière isolante est rompue. Dans un milieu mal isolé, le pourcentage de perte en énergie qu’ils représentent est plutôt faible, mais lorsque toutes les autres sources de déperdition auront été comblées, alors les pertes aux jonctions deviendront significatives.

Un geste économique et écologique

 

Comme expliqué plus haut, l’isolation des combles permet de gagner sur sa facture de chauffage assez rapidement. Cela permet aussi, dans le cas où vous souhaiteriez changer votre mode de chauffage, d’opter pour des systèmes moins puissants ou moins contraignants, suffisants pour combler vos besoins.

Enfin, et c’est aujourd’hui un aspect non négligeable, l’isolation de sa maison en général permet de diminuer son empreinte écologique. Isolation des combles, des murs, remplacement des fenêtres, changement du système de chauffage… Parce l’énergie la plus propre est celle qu’on ne consomme pas, vous agirez ainsi en faveur de l’environnement tout en faisant des économies sur vos factures d’énergie. Vous améliorerez également votre cadre de vie en le rendant plus sain et plus confortable et augmenterez la valeur de votre bien.

 

Existe-t-il des aides pour améliorer l’isolation de sa maison ?

 

Dans le cadre des ambitions environnementales des gouvernements actuels, la rénovation énergétique permet de prétendre à des aides en fonction de sa situation personnelle. Ces dernières sont soumises à conditions et son gérées soit directement par L’État, soit par les collectivités locales.

Le chèque énergie

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE)

La TVA à 5,5 % pour des travaux d’amélioration de qualité énergétique des habitations ou d’isolation des combles

L’éco-prêt à taux zéro

Les aides des entreprises de fourniture d’énergie (CEE)

L’aide en faveur des ménages modestes

Les aides du programme « Habiter mieux » de l’Agence nationale de l’habitat

L’exonération de la taxe foncière

 

Tout le détail de ces aides est disponible sur le site du gouvernement, donc n’hésitez pas à vous renseigner avant de vous lancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *