Comment faire diagnostiquer la performance énergétique de son logement ?

Le diagnostic de performance énergétique est un document devenu obligatoire pour la vente et l’acquisition d’un bien immobilier à partir de l’année 2006 et 2007. Ce document possède toutes les informations concernant la consommation d’énergie d’un logement et sa capacité à émettre du gaz à effet de serre. Le but du diagnostic est d’aider une personne à la recherche d’une maison à louer ou à acheter.

Le diagnostic de performance énergétique ou DPE

 

Le DPE a été mis en place par l’État afin d’évaluer la quantité de gaz à effet de serre et d’énergie qu’un logement consomme ou dégage. Le document fait alors partie du dossier de diagnostic technique ou DDT à soumettre au futur locataire ou acheteur. Ces derniers possèdent ainsi une évaluation de la consommation d’énergie apportée par la climatisation, le chauffage et l’eau chaude sanitaire. Par contre, le taux d’émission de gaz à effet de serre sera calculé en fonction d’un classement de performance noté de A à G. Le diagnostic de performance s’adresse à l’ensemble des logements d’habitation étant mise en location ou en vente. Seuls les maisons ou les appartements occupés en moyenne 4 mois par an sont épargnés même s’ils ont procédé à l’isolation des combles pour réduire la facture de chauffage.

 

Diagnostiquer la performance énergétique est-il une obligation ?

 

Actuellement, un bien immobilier promu pour la vente ou la location doit avoir un document certifiant le diagnostic de performance énergétique. Ce processus est uniquement réservé à un diagnostiqueur certifié et disposant d’une assurance pour un engagement ultérieur. L’État instaure une réglementation à partir du 1er janvier 2011 qui atteste que les vendeurs doivent afficher l’étiquette énergie du DPE sur les annonces immobilières. Au sujet de la presse écrite, les mots « classe énergie » seront annoncés avant de donner les informations sur l’échelle de performance énergétique.

La technique vise à donner le maximum d’information utile aux particuliers que ce soit locataire ou acheteur potentiels. Le diagnostic reste obligatoire, mais n’engage pas le propriétaire d’un logement à faire des travaux de rénovation comme l’isolation des combles. Les informations inscrites sur le DPE comportent des recommandations pour gérer et adopter un comportement qui s’articule sur la réduction de la consommation d’énergie. Il ne faut pas mettre de côté les conseils sur les travaux à effectuer afin d’accroître la performance en termes d’énergie du logement tel que l’isolation des combles.

 

Comment réaliser un diagnostic de performance énergétique ?

 

Le diagnostiqueur professionnel prend en charge la réalisation du DPE. En contactant un expert, on a l’assurance d’une certification qui répond aux critères demandés. On peut retrouver un professionnel en consultant l’annuaire des diagnostiqueurs certifiés. Il est important de préciser qu’un professionnel utilise toujours un logiciel réglementé pour faire le DPE.

Il existe deux moyens pour diagnostiquer la performance énergétique d’un logement. Ces deux étiquettes sont reconnues comme étant des unités de mesure mise à la disposition d’un diagnostiqueur certifié :

  • l’étiquette énergie qui indique la consommation d’énergie par an d’une maison ou d’un appartement calculé par rapport à une échelle de A à G. La première lettre correspond à une consommation faible n’atteignant pas 51 kilowattheures/m2 et la lettre G évoque une forte consommation allant jusqu’à 450 kilowattheures/m2.

 

  • l’étiquette climat expose l’impact de la consommation énergétique sur l’émission de gaz carbonique par an avec toujours une échelle de A à G. La diffusion est dite faible quand elle convient à la lettre A, c’est-à-dire inférieure à 6 kilos de carbone par m2. D’autre part, la lettre G mentionne une émission importante ou supérieure à 80 kilos par m2.

 

Quelles informations peut-on trouver dans le DPE ?

 

Le diagnostic de performance énergétique contient des renseignements indispensables pour un expert. Il y a ceux qui concernent uniquement le bâtiment tel que ses caractéristiques à accompagner par une description des équipements. Les informations sur la catégorie d’équipements et la quantité d’énergie sont à promouvoir parce qu’ils permettent de voir ce que la maison consomme annuellement. Avec la quantité d’énergie, on obtient une évaluation de l’émission de gaz à effet de serre.

Le diagnostiqueur doit avoir à sa disposition l’évaluation concernant la quantité d’énergie renouvelable dont le logement use quotidiennement. Il ne faut pas oublier le classement du logement selon les deux types d’étiquettes. Enfin, l’expert en diagnostic sera en mesure de donner les résultats du DPE aux propriétaires du logement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *