Que faut-il faire pour isoler sa toiture ?

L’isolation est une technique qui consiste à protéger l’intérieur d’une habitation, des effets extérieurs qu’elle peut subir (son, température…), tout en luttant contre les gaspillages d’énergie ! Ce dernier est la principale raison, étant donné que 30 % des déperditions énergétiques se font par la toiture.

L’isolation est de plus en plus utilisée par les foyers, et souvent connue sous les termes suivants : isolation des combles ou isolation toiture. Son utilisation et application requiert l’intervention de professionnels pour faire une analyse minutieuse des lieux, déterminer la qualité d’isolation du bâtiment en question, trouver les solutions les mieux adaptées pour améliorer ses performances, et s’assurer du bon déroulement de l’opération. Que faut-il donc faire pour isoler sa toiture, du mieux que possible ?

Dans quel contexte et pour quelle finalité est réalisée l’isolation ?

 

L’isolation peut être faite soit lors de la première construction du bâtiment, ou lors de sa rénovation. Dans le premier cas de figure, ce sont toutes les parois du bâtiment qui sont isolées ; alors que dans le second cas, on réalise d’abord l’isolation des combles, avant de réaliser l’isolation des murs.

L’isolation peut également avoir pour but, soit de maîtriser la propagation du son (isolation phonique) soit de maîtriser celle de la température (isolation thermique. Dans le premier cas, elle vise à réduire les effets des bruits extérieurs (circulation routière, ambiance musicale…) ; tandis que dans le second, elle vise à conserver la fraîcheur en temps de chaleur et vis-ce versa, mais également de réduire la consommation énergétique.

De même, l’isolation thermique peut se réaliser soit par l’intérieur, soit par l’extérieur. L’isolation par l’extérieur est plus coûteuse et plus productive que l’isolation par l’intérieur, qui est à son tour, elle-même meilleure que l’absence d’isolation !

De quoi a-t ‘on besoin pour procéder à l’isolation toiture d’une habitation ?

 

Pour isoler une toiture il faut les éléments suivants : une étude préalable des lieux, une stratégie à adopter, un budget à consacrer à l’opération, le matériel nécessaire, l’accompagnement d’un professionnel, ainsi que le respect de cinq règles précises.

L’étude préalable des lieux permet entre-autres de savoir quel type d’isolation convient le mieux à notre situation (état de dégradation de l’habitation concernée et santé financière). Si cette dernière nous le permet, il vaut mieux privilégier l’isolation par l’extérieur. Elle consistera à placer une couche d’isolant entre la couverture du toit et la charpente. Dans le cas contraire, on optera plutôt pour l’isolation par l’intérieur qui consistera à isoler les combles, soit par la pente du toit, soit par le plancher.

La stratégie à adopter sera décomposée en une série d’actions à réaliser, selon la méthode retenue.

Le budget à consacrer à l’opération devra tenir compte des ressources humaines et matérielles utilisées (notamment leurs coûts respectifs). En moyenne, une isolation par l’extérieur coûte entre 100 et 250 euros par mètre carré. Cela ne doit pas être perçu comme une dépense, mais plutôt comme un investissement. En effet, une telle opération permet entre-autres de réduire considérablement ses coûts (factures de chauffage…) de générer des revenus (prime d’énergie…), et de profiter de certaines facilitées (crédit d’impôt à 30%, TVA à 5,5%…).

Le matériel à utiliser devra être choisi selon les performances attendues. A titre d’exemple, la laine minérale présente de meilleures caractéristiques techniques que les polystyrènes et autres mousses. De même, les laines de bois sont plus écologiques que les laines minérales. D’autres matériaux peuvent être utilisés tels que : la laine de verre, la laine de mouton, la ouate de cellulose…

Se faire accompagner par un professionnel en la matière, notamment une entreprise spécialisée, évite les contre-résultats, et garantit également des effets plus durables !

Enfin, pour une isolation optimale, il est important de respecter 5 règles précises, qui sont les suivantes : le respect des critères de performance, la recherche de la qualité en premier lieu, l’isolation des combles avant tout changement de chauffage, isolation et la ventilation correcte des combles, ainsi que l’isolation des combles aménagés sans perte considérable d’espace.

L’isolation des combles ou l’isolation toiture est donc une façon économe de protéger un bâtiment des effets sonores et thermiques qu’il peut recevoir de l’extérieur. Cette technique pour être bien conduite, requiert l’intervention d’un expert en isolation ainsi que le déploiement de moyens financiers et matériaux. Elle est encouragée par les pouvoirs publics à travers des mesures incitatives telles que la prime énergie et le crédit d’impôts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *