Comment un Sanibroyeur fonctionne-t-il ?

On en parle de plus en plus comme l’outil à avoir absolument. Le Sanibroyeur est une installation sanitaire électrique. Avec quelques avantages et une réputation bien rodée, il a un mode de fonctionnement qui n’est pourtant pas connu de tout le monde. Plus de détails dans les prochaines lignes.

Le sanibroyeur : quelques préalables d’utilisation

Pour fonctionner, certaines conditions doivent être préalablement réunies :

–         Les travaux à effectuer ne sont guère contraignants. À l’inverse de l’installation des toilettes classiques, il n’est nul besoin de poser de gros tuyaux ou encore de casser des murs. Le Sanibroyeur peut s’installer et se faire relier à des canalisations ayant les plus faibles diamètres.

–         La présence d’une prise électrique est primordiale pour faire fonctionner le moteur de l’appareil. Cette prise doit être posée selon les normes de sécurité adéquates afin d’éviter les risques d’électrocution.

Le Sanibroyeur monobloc

Ce modèle de Sanibroyeur fonctionne grâce à un moteur électrique qui a été intégré dès la conception du dispositif.

Le Sanibroyeur adaptable

Il s’agit d’un moteur indépendant que l’on connecte à des toilettes classiques.

L’entretien rigoureux

Afin qu’il ait une longue durée de vie, le Sanibroyeur a besoin d’un entretien rigoureux à deux niveaux :

–         Le moteur

–         L’accumulation du calcaire.

Le moteur, quoiqu’efficace, a besoin de n’être pas amené au-delà de ses limites. Il faut donc se cantonner à ne jeter que du papier toilettes dans le Sanibroyeur. Toute substance ou toute matière plus épaisse que le papier toilette, pourrait provoquer le blocage des lames du moteur ou pire encore une panne.

L’accumulation du calcaire doit être évitée à travers un détartrage opéré annuellement (parfois deux fois dans l’année). Malheureusement, on en vient à vite oublier ce détail et cette accumulation peut nuire au moteur.

Le mode de fonctionnement en interne

Le principe de fonctionnement du Sanibroyeur est le même, malgré la diversité des modèles : à chaque fois que la chasse d’eau est activée, un broyage systématique est opéré par le moteur.

Trois façons de broyer le contenu des eaux usées se distinguent. Et ce, selon le type de moteur :

  • Le broyage avec râpe.

La râpe est montée sur l’axe du moteur et lorsque ce dernier est activé, elle sert aussi de turbine. Ce moteur présente la particularité de ne pas être immergé. Ce type de broyage est présent chez les broyeurs sanitaires de marque Claramatic, mais aussi chez les modèles de marque Watermatic.

  • Le broyage avec lames de couteaux

On parle ici de technique de « dilacération ». C’est grâce à une grande vitesse que le broyage s’effectue à travers des lames. Une ou plusieurs lames sont installées sur une partie du moteur. Il s’agit de lames en inox. Sur l’autre côté du moteur se trouve une turbine. Le rôle de cette turbine est d’expulser les matières visqueuses ou le contenu des eaux usées, qui ont été préalablement broyées aux lames. Soit, le moteur est partiellement immergé dans le liquide, soit, ce sont les lames de couteau qui le sont. Des exemples de marques concernées par ce type de broyage : SFA, Lomac, etc.

  • Le broyage par aspiration et pulsion.

Les moteurs utilisant cette technique sont équipés d’une puissante turbine. Il s’agit d’une turbine fabriquée en nylon. Son rôle est de procéder par ce qu’on nomme la technique d’aspiration-pulsion. Des exemples de marques utilisant cette technique : SBS, Waterflash…

Une réflexion au sujet de « Comment un Sanibroyeur fonctionne-t-il ? »

  1. Excellent article ! Je suis d’accord sur le fait que les sanibroyeurs sont réellement essentiels. Néanmoins, pour qu’ils fonctionnement parfaitement, il est important de porter une attention particulière à leur entretien. Il est préférable que cette opération soit réalisée par un professionnel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *